Jean Jour nous a quitté.

Jean Jour est né à Liège le 9 avril 1937, dans la paroisse St. Pholien, en Outremeuse.

Après des études gréco-latines à l’athénée de Liège, Jean Jour fait deux années en romane à l’université avant de se faire engager comme jeune journaliste au quotidien la Wallonie en 1959. Il passe par tous les services, apprenant le métier sur le tas, mais collabore déjà à plusieurs revues belges et françaises et, pendant trois ans, il tient aussi le mensuel littéraire L’Essai. Pour plusieurs éditeurs, il traduit des romans américains qui lui valent d’entrer dans l’association des Western Writers of America, devenant le second Européen après le Parisien Georges Fronval à recevoir cet honneur. Pour un éditeur anversois, il écrit parallèlement une collection de livres sur les guerres dans le monde.

Sa carte de presse obtenue et héritant sans doute le tempérament nomade du grand-père, son esprit d’indépendance lui fait claquer les portes du journal en 1968 et partir aux USA. Sa connaissance de la langue et ses relations avec des auteurs de l’Ouest l’amènent à parcourir l’Ouest sauvage, les grandes villes et une trentaine d’États. À partir des années ’70, revenu en Belgique, journaliste indépendant, il travaille avec des agences de presse puis collabore à la plupart des quotidiens du pays et à deux revues liégeoises, lancées par deux anciens confrères : ScopLiège et Liège Province d’Europe. Pour celle-ci, pendant vingt ans, il se rendra à Paris chaque mois interviewer des écrivains renommés et de nouveaux talents auxquels il croit.

Au cours des années ’80, sa rencontre avec Willy De Hertogh, patron des éditions Sodim et Libro Sciences à Bruxelles, lui fait prendre enfin un vrai départ, en revenant à ses origines pour écrire ses premiers ouvrages sur Outremeuse. Le reste s’ensuivra.

Il termine sa carrière à  La Dernière Heure, bureau de Liège, et à La Gazette de Liège, comme son illustre prédécesseur Georges Simenon, tout en continuant d’écrire, entre le journalisme, des ouvrages pour différents éditeurs belges et français, et divers séjours aux États-Unis.

Il nous a quitté ce 27 octobre, à l’âge de 79 ans, suite à une leucémie foudroyante.

RIP, l’ami Jean.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s