Ce jeudi 12 janvier, un atelier de lutherie voit le jour au Musée Grétry

gretry

Ce jeudi, un atelier de lutherie sera inauguré au Musée Grétry. Situé dans l’annexe du Musée à l’arrière dans la charmante petite cour, l’atelier sera celui du jeune luthier Arnaud Murzeau, diplômé de l’Ecole internationale de lutherie. Il y exercera son art pendant les heures d’ouverture du Musée permettant ainsi aux visiteurs d’apprécier son talent et de découvrir un autre aspect du monde la musique.

Grétry jouait du violon. L’occasion était belle pour les organisateurs de présenter lors de cette inauguration, deux violons du Musée restaurés par l’Ecole internationale de lutherie : un travail d’étudiants spécialistes sous la direction du Maître Gaulthier Louppe.

Les collections du Musée seront également enrichies d’une statuette en terre cuite de Victor Vilain  (1818- 1899), acquise pour le Musée par la Fondation Roi Baudouin.

Le peintre Frédéric Wagemans fera découvrir sa toile mettant en scène Grétry et ses enfants.

Tous ces projets sont la continuité du travail entrepris lors du bicentenaire de la mort de Grétry en 2013. La Ville avait en effet rénové complètement le bâtiment et confié au pianiste Patrick DHEUR la mission d’orchestrer l’ensemble des manifestations et le développement des activités du Musée.

BRASSENS  » S’INVITE A LIEGE  » Les 25 et 26 novembre 2016

Au Théâtre du Trocadero, rue Lulay des Febvres 6 à 4000 LIEGE

Le 29 octobre 1981, Georges Brassens convolait en injustes noces avec la Camarde, cette mort qu’il avait souvent narguée, sa « majesté » comme il l’appelait.

« Supplique pour être enterré à la plage de Sète », « le Testament », « le Vieux Léon », « les Funérailles d’Antan », « les Quat’zarts »… ,et j’en passe ,autant de chansons-pied de-nez à la mort.

Pourtant, la Camarde fut bien impuissante à le réduire au silence et 35 ans après sa mort Tonton Georges demeure toujours présent sur les scènes du monde.

Et parce que plus de 35 ans après sa mort il est l’auteur de chansons françaises le plus repris dans le monde.

Parce que, et parfois depuis plus de 20 ans, des villes comme Paris, Vaison-La-Romaine, Berlin, Perpignan, Charavine, La ferme de la Madelonne à Gouvy et la liste est longue, font salle comble… lors de leurs festivals qui attirent les passionnés de partout.

Parce que Liège est la ville « francophone » par excellence…Parce que simplement Brassens n’avait plus en-chanté Liège depuis 1973 au Palace, nous avons voulu le faire revivre en invitant des artistes qui sont dans la filiation de Georges Brassens YVES JAMAIT remplit les salles en France . Il est un de ceux qui perpétuent la chanson française de qualité, proche des gens, des petites gens… Le festival Brassens de Liège se veut vivant… comme BRASSENS qui a fait découvrir tant de talents dans ses premières parties. YVES JAMAIT est de cette trempe là, dans ses textes, sa musique, sa simplicité.

ANDREA BELLI ET FRANCO PETROPAOLI

Le spectacle que Andrea Belli et Franco Pietropaoli proposent est un réarrangement linguistique et d’interprétation du répertoire de Brassens, en restant fidèle à la dimension intime de ses morceaux. Les racines napolitaines de Brassens, sa passion pour la tarentelle et la culture italienne sont soulignées et réarrangées par deux jeunes musiciens italiens. Comment auraient été les morceaux de Brassens si ses grands parents maternels n’avaient jamais quitté l’Italie? (1)

En les invitant cette année nous voulions nous associer aux nombreux Italiens de Belgique qui commémorent, cette année, les 70 ans de leur arrivée chez nous.

LES AUTRES ARTISTES sont des interprètes que nous sommes heureux de vous faire découvrir. EN VISITANT LE SITE www.troca.be, rubrique « Spectacles » vous pourrez-accéder à leurs sites en cliquant sur leurs noms en bleu…

(1) Lo spettacolo che Andrea Belli e Franco Pietropaoli propongono è una rivisitazione linguistica e interpretativa. Pur rimanendo in un oraganico semplice ed acustico quale era proprio di Brassens le canzoni acquistano un’altra prospettiva. Le radici di Brassens, la sua passione per la tarantella e la cultura italiana sono note a tutti. Grazie a Elvira Dagrosa sua mamma che aveva origini Italiane., noi cerchiamo di sottolineare le origini di Georges proponendo al pubblico di immaginare come sarebbero le canzoni di Brassens se Elvira non avesse mai lasciato l’Italia.

Les différents spectacles seront présentés par:

Jean-Marc Dermesropian

Le vendredi 25

19h00 « Marie d’Epizon » chante Brassens

Pause de 30 minutes

20h30 « YVES JAMAIT » chante YVES JAMAIT

Le samedi 26 :

■ 12h30 : Ouverture des portes de la salle

■ 13h00 : « Tu connais Brassens? » groupe liégeois

■ 13h45 : « Concurrence Déloyale »

■ 15h15 : « Olivier l’Hôte» Nîmes

■ 16h15 : « Hymne à la Môme Piaf » Cuq

De 17h15 à 19h00 Interruption

En soirée

■ 19h00 : « Michel Maestro »

■ 19h30 : « Goun ou la révolte tranquille »

■ 20h45 : « Andrea Belli et Franco Pietropaoli»

Brassens en Italien

■ 22h00 : « Final »

Du 25 novembre au 4 décembre les « Amis de Georges » déménagent leur expo « Un instant Brassens » de Paris au MUSEE CURTIUS

Tarifs :

Vendredi 25, 24 euros

Samedi 26, 24 euros

Les deux jours: 38 euros

Réservations sur place, ou sur www.troca.be ou au numéro 042233444

Ce festival est organisé par le Cercle Culturel Fassotte de Trooz

Contact : Jacques Evrard jacquyevrard@gmail.com gsm: 0494366768

brassens

Marie Fikry Quintet

Jolie rencontre avec Marie Fikry, jazz band leader liégeoise, interprète-compositrice, à l’occasion de son passage au Blues Sphere à Liège pour un très bel et agréable concert où accompagnée par quatre excellents musiciens elle nous a régalé de ses propres compositions ainsi que de standards du jazz.

Le succès était au rendez-vous et nous ne pouvons que lui augurer un avenir radieux.

Daniel Fostroy