Attention aux « animaux cachés » dans vos aliments !

©Tagtik

Résine d’insecte, gélatine de porc ou de boeuf, estomac de veau,… ces ingrédients dérivés des animaux se cachent parfois dans vos aliments, sans que l’étiquetage n’en fasse clairement mention. C’est ce que révélait en septembre 2018 l’ONG Foodwatch qui a enquêté pendant plusieurs mois dans les rayons des grandes surfaces françaises.

Pour illustrer son propos, l’ONG publiait alors une liste de 12 produits banals où le consommateur ne s’attend pas à trouver des ingrédients dérivés d’animaux. « Toutes sortes de bestioles se cachent dans nos aliments et boissons sans que nous le sachions », explique Foodwatch dsur son site internet.

Ces mentions, qui ne figurent pas sur les étiquettes peuvent évidemment causer des problèmes aux personnes souffrant de certaines allergies ou aux adeptes d’une alimentation vegan, ainsi dupés par ce manque d’information.

C’est ainsi que l’on retrouve, par exemple, dans les rayons de nos grandes surfaces

– des yaourts contenant de la gélatine de bœuf.

– des viennois ou du tiramisu contenant de la gélatine de porc.

– de la glace à la fraise contenant de la résine produite à partir d’insectes.

– des macarons aux framboises contenant de la gélatine de bœuf.

– des petits oursons guimauve à la gélatine de porc.

– des chamallows à la gélatine de porc.

– des flageolets oignons et carottes au bouillon de volaille.

– du Comté AOP bio contenant de la présure, « une enzyme provenant de l’estomac de veaux abattus avant sevrage ».

– des limonades contenant du carmin, un colorant issu de la cochenille.

La gélatine de porc, très présente dans cette liste, provient de la couenne de porc, est utilisée dans de très nombreux produits : bonbons, desserts, pizzas, plats cuisinés, mais aussi dans le vin. Si elle est aussi est répandue, c’est parce qu’elle offre aux grands groupes agroalimentaires de nombreuses propriétés très recherchées : elle donne de l’élasticité, de l’onctuosité et permet de clarifier le vin ou la bière.

Alors, comment être certains d’acheter des aliments sans gélatine animale ? Sur les étiquettes, traquez la mention  des E 428 et autres E 441. Si vous ne trouvez pas ces deux code et qu’il est simplement écrit ‘gélatine’, dans 95% des cas, il s’agit bien de gélatine de porc.

Pour être sûr de ne pas manger de la gélatine d’origine animale, fiez-vous à la mention ‘gélifiant’. Car un gélifiant est obligatoirement d’origine végétale, c’est la loi.

(LpR/Picture : Nico Smit via Unsplash)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s