« 3 drôles de gammes » au Théâtre de l’Alibi au Festival d’Avignon 2015

Trois drôles de dames, mais quatre étoiles pour ce spectacle musical. Céline Bognini, au chant, Laurence Devilleger au piano et Isabelle Krief à la flûte débarquent soudainement dans leur loge et préparent les répétitions de leur spectacle en se remémorant leurs histoires d’amour actuelles ou passées en musique. Elles se dévoilent complètement aux spectateurs et font part de leurs doutes, leurs joies mais aussi leurs déceptions amoureuses.
La mise en scène est dynamique et féminine à l’image de ces trois interprètes. Céline Bognini, avec sa voix de soprano, nous transporte littéralement. Même si la pièce est légère et bon enfant, l’émotion est au rendez-vous notamment au moment où s’effectue un séduisant jeu d’ombres. Il y a une vraie complicité entre ces trois femmes qui prennent plaisir à jouer ensemble et qui le transmettent au public en le sollicitant quelques fois. Leurs jeux, leurs voix et leurs instruments s’accordent parfaitement créant un spectacle pétillant.
Audrey Morard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s