Les EPICURIALES DE LIEGE « Le plus grand restaurant à ciel ouvert ! »

Epicuriales 2015 : un grand millésime !

Soutenues par une météo globalement favorable et ensoleillée, les Epicuriales affichent un résultat excellent : le millésime 2015 fera date ! Plus que l’augmentation de l’ordre de 10 à 15% du nombre de visiteurs ( leur nombre avoisine les 12.000), c’est l’augmentation de la qualité de l’événement qui est à mettre en exergue, tant au niveau des restaurateurs animant des tentes, que des chefs belges et étrangers invités à cuisiner à quatre mains avec les exposants des Epicuriales ou à animer l’une des seize démos culinaires…

Si le Japon a marqué cette édition, avec pour l’anecdote la belle cérémonie du perçage du tonneau de saké en guise d’inauguration et pour le fond la réalisation quasiment artistique de sushis et de sashimis par le Chef Keiichi Nakahara, les organisateurs des Epicuriales, qui ont payé de leur personne pour faire le tour des restaurants temporaires installés sur le site du Tivoli, ont découvert avec les visiteurs pléthore de mets excellents et artistiquement présentés, à commencer par les menus à quatre mains du Dix-Huitième avec les chefs Flora Mikula (Auberge de Flora, à Paris) et Alexandre Morin, l’étoile montante de la rive gauche à Paris, ou les menus originaux proposés par les chefs sardes et de la région des Marches dans la tente du Bistro n’Home, sans oublier les superbes recettes mitonnées par les trois « Top Chefs » des Epicuriales, Jean-Philippe Watteyne, Martin Volkaerts et Julien Lapraille.

Ont également marqué cette édition, parmi beaucoup d’autres, les spectaculaires grillades de Gérard Miller, les viandes maturées et la paëlla à sa façon du chef de Terra Terrae, l’originale table d’hôtes de l’Atelier du Goût, la chaleur et l’ambiance des plats sud-américains du Mosquito et l’ambiance cosy des italiennes « Antichi Sapori »…

Les participants aux démos culinaires se rappelleront avec émotion du « Ceci n’est pas un cigare », le dessert surprenant à la cendre de chocolat d’Olivier Massart, de la gourmandise de Sophie Brissaud préparant ses thés, de la pomme revisitée de Raphaël Sabel, de l’apéronomie (association mets et bières spéciales) mise en exergue par la Chef étoilée Stéphanie Thunus ou de l’assiette picturale aux fulgurances de légumes et de fleurs de Philippe Fauchet, le tout illuminé du sourire et du charme de Noémie Happart, notre miss Belgique 2013…

Partout, sur le site du Tivoli, ont écloses des préparations originales et appétissantes, contribuant à atteindre de l’avis général un niveau qualitatif jamais atteint aux Epicuriales. Et ce, comme l’ont souligné les invités français, dans une ambiance bien liégeoise faite de convivialité et de simplicité, empreinte du plaisir de partager une double passion, un double plaisir, celui de cuisiner et celui de déguster.

Rendez-vous est d’ores et déjà fixé aux prochaines Epicuriales, du 12 au 16 mai, avec des ambitions toujours à la hausse, pour porter haut les couleurs et les arômes de la gastronomie au pays de Liège !

18000202980_718b2b7f82_b 18000403708_f889a5726e_b 18161403176_b07967f86a_b 18161428916_6e0fbed400_b unnamed unnamed1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s